Esther Maud
Paris | ESTHER MAUD

"Toute création mode est un art. Chaque vêtement est une sculpture qui se touche, qui se regarde, qui se critique."

Peux-tu te présenter rapidement ?

Je m’appelle Esther, j’ai 28 ans, j’écris, je chante et je fais des vêtements. 

Comment en es-tu arrivée à t’intéresser à la mode ?

D’après mes parents, je voulais choisir mes propres tenues pour l’école à l’âge de 5 ans. La couture est arrivée à l’âge de 14 ans, je faisais des petits hauts pour mes copines.

Ta marque s'appelle donc ESTHER MAUD ? Pourquoi ce nom ?

Au départ, le fait de chercher un nom était un vrai casse-tête. Tout le monde me disait que mon prénom et mon nom sonnaient bien. Je me suis dit : « allez ! ». Ça m’a grandement arrangée (rires).

D’où viennent tes inspirations pour tes créations ?

Je suis fan de films d’époque, c’est ma principale source d’inspiration. Je m’imprègne également des tapisseries, des costumes et des paysages.

Quels sont tes projets actuels ?

Je suis plus axée sur la musique en ce moment. On travaille sur mon EP qui sortira en Juin 2021.

Concilies-tu ton univers musical avec celui de ta marque ?

Oui, je porte le plus souvent mes créations dans les clips. J’essaie de lier les deux univers au maximum.

Qui sont tes plus grands modèles et inspirations ?

Anna Karina, Juliette Greco, Muriel Moreno.

En quoi ces femmes sont-elles des modèles pour toi ?

Dans leur façon d’être, leur style vestimentaire, l’époque dans laquelle elles vivaient. C’est surtout pour leur choix de vie et leur talent.

Te verrais-tu lancer une collection Homme ?

La collection Homme ne devrait plus tarder, elle a été ralentie à cause de notre chère pandémie mondiale.

Intéressant, quelles ont été les raisons de passer à la confection Homme ?

J’avais fait une collection Homme il y a 6 ans, c’était beaucoup trop original. Les shootings étaient cool, mais ça a fait un flop. Je retente ma chance car j’ai eu de la demande.

IMG_3953

Où vois-tu la marque Esther Maud dans 10 ans ?

Je la vois dans des petits corners de petites boutiques éthiques françaises. Des corners de gens qui ne se la racontent pas.

Que veux-tu que les gens ressentent en portant tes vêtements ?

Je veux qu’elles se disent qu’elles sont uniques, qu’elles ont un look éthique, confortable et intemporel.

Quelle est ta définition de la mode ?

La mode, c’est la nostalgie d’une période où d’un moment de l’histoire. Pour moi, être avant-gardiste, c’est vivre dans le passé.

Peut-on d’ores et déjà acheter tes pièces ?

Oui, sur mon e-shop www.esthermaudparis.com

Si tu étais une adresse ?

Un concept store, une boutique vintage de créateurs éthiques avec un bar à vin 🙂

Quelle serait la collaboration de tes rêves ?

J’adorerais que la marque « Susan Alexandra » accessoirise un jour l’un de mes défilés.

ASH BAG, de Susan Alexandra
CLOUD BAG, de Susan Alexandra

La création mode est-elle un art ?

Toute création est un art. Chaque vêtement est une sculpture qui se touche, qui se regarde, qui se critique.

Des conseils à donner aux jeunes créateurs qui souhaitent lancer leur marque ?

S’armer de patience et croire en soi.